5 réflexions au sujet de “Anniversaire 50 ans”

  1. Bonjour Benoit.
    J’ai découvert votre travail dans Spirou magazine (de mon fils, j’avoue tout !) et j’adore votre style graphique. C’est à la fois grossier (à la manière des Simpsons) et tout en détails. Les personnages restent stylisés tout en étant beaux. Chacun d’entre eux est différent et leur caractérisation graphique définit bien leur nature. Je suis admiratif et j’aimerais beaucoup échanger avec vous sur votre approche de la bande dessinée. Je viens de (re-)dévorer le Royaume de Blanche-fleur (je n’ai pas encore reçu le Spirou avec la fin) dans le volume relié qui est magnifique et je me suis régalé. La fin est superbe et tranche tellement avec les malheurs d’Anne au début de l’histoire qu’il y a un réel plaisir à la voir enfin trouver sa place.
    Si j’ai bien compris, vous comptez continuer cette histoire. Je ne peux que m’en réjouir mais j’ose espérer que vous ne ferez pas la même erreur que les auteurs des Nombrils qui ont pris le parti de revenir à des anecdotes humoristiques que de continuer l’histoire principale. Je dois bien avouer que le tome 6 du Royaume avec ses petites anecdotes, bien qu’intéressantes en soi pour l’enrichissement de l’univers qu’elles apportent m’ont un peu laissées sur ma faim. Bref, ce n’est qu’un avis personnel et vous ferez bien ce que vous voudrez. C’est juste que je suis impatient de savoir ce que vous allez inventer comme péripéties à tous ces personnages si attachants. Encore une fois, je vous félicite pour votre travail.

    • Merci beaucoup Jérôme.
      Vous avez bien compris, je compte continuer à raconter des aventures d’Anne. Mais je ne fait pas que ça comme travail. Je ne suis pas capable de produire un album par an ou 18 mois. Je travaille comme réalisateur de films d’animation et je fais aussi des BD pour adultes. Et donc, j’ai décidé avec cet album de donner à lire une grosse histoire qui ne finit pas sur un suspens. Il n’y a pas de frustration ni pour moi ni pour le lecteur.
      Mais j’adore cet univers. J’adore Anne, son caractère et son design tellement agréable à dessiner. Je compte bien continuer mais sans faire de promesses que je ne pourrais pas tenir.

  2. J’attendrais le temps qu’il faudra. Prenez votre temps.
    Pour revenir sur votre travail, quels sont vos influences ? J’ai lu un peu votre parcours sur le site des éditions Dupuy et j’ai vu que vous aviez également des connaissances en animation. D’ailleurs j’ai beaucoup aimé « le lion et le singe ».
    Depuis le premier tome du Royaume jusqu »au dernier paru, on voit une évolution de votre style. C’est plus maitrisé, plus précis. Comment évolue-t-on dans son dessin ? Est-ce vraiment uniquement de la pratique répétée ? Y a-t-il eu des grandes étapes à vos progrès durant votre parcours ?
    J’ai 41 ans et j’aurais aimé faire de la BD mais je n’ai pas vraiment de capacité à dessiner d’imagination. J’arrive facilement à copier mais pas à trouver mon propre style. Avez-vous des pistes de réflexion sur ce point ?

    • Je n’ai pas de piste. On me demande souvent des conseils pour apprendre à dessiner et je réponds toujours que ce n’est qu’une question de pratique. Il fat beaucoup chercher pour trouver quelque chose.
      Pour le style du Royaume, c’est vrai que j’ai beaucoup évolué. Mais c’est dix ans de pratique. Au début je dessinait très rapidement. Et puis au fur et à mesure j’ai voulu étoffer un peu mon dessin. C’était volontaire mais c’est aussi venu comme ça, sans plan préétabli.
      Mon dessin doit me permettre de raconter mes histoires et de communiquer les sentiments que je désire y mettre.

Laisser un commentaire